Partir en vacances, c’est notamment oublier, ne serait-ce que pour quelques jours, les aléas du quotidien. Toutefois, il n’est pas question de se détacher de ses valeurs, notamment la préservation de l’environnement. Aussi, il faut tout d’abord se pencher sur le mode de transport le plus écologique et ce, pour faire le trajet en lui-même, mais également une fois sur place.

Les modes de transport les plus polluants

avionIl faut savoir que les types de transports les plus polluants sont notamment la voiture et l’avion. En effet, ne serait-ce que pour les déplacements en lien avec les vacances dans l’Hexagone, ceux aériens génèrent chaque année 13 millions de tonnes équivalent CO2, et cela est de 12,4 millions de tonne pour les voitures.

Comment alors limiter les dégâts ?

train1 Le train demeure le mode de transport le plus écologique, générant six fois moins de GES que l’avion, et 3 fois moins que la voiture. Toutefois, si l’on est obligé de prendre la voiture par exemple, quelques précautions permettent de moins polluer. Tout d’abord, il faut savoir que le fait de rouler à 130km/h augmente la consommation de 30% par rapport à si l’on roulait à 110km/h. Vous l’auriez compris, il ne faut pas trop appuyer sur le champignon pour préserver l’environnement. De même, il faut éviter au maximum de faire appel à la climatisation, pouvant également accroître la consommation de 30%. Par ailleurs, rien de mieux que de garder une vitesse régulière, les brusques accélérations conduisant au même résultat polluant. Et bien évidemment, plus la destination est proche, mieux c’est. Par contre, ce n’est pas le cas pour l’avion, les vols longs courriers étant moins « néfastes » que ceux courts et moyens.
Sinon, sur place, l’idéal c’est bien sûr la marche ou encore le vélo, et à la limite, le transport en commun.

Your Message...Your name *...Your email *...Your website...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *